Pourquoi devez-vous postuler en TMT ?

Vous voulez débuter votre carrière en M&A. Vous avez déjà sélectionné vos banques cibles parmi Lazard, Rothschild ou JP Morgan. Ces banques vous proposeront peut-être de travailler dans le secteur des TMT, ou plus précisément des Technologies, Médias et Télécommunications. La réputation du secteur TMT n’est plus à faire. Il regroupe des activités variées, reste très dynamique depuis des années et comprend souvent quelques-unes des transactions les plus importantes de l’année.

Le secteur des TMT comprend plusieurs segments :

Technologie

Le segment est très dynamique. Le nombre d’opérations financières dans la « tech » a augmenté de presque 50% en 2017. Aujourd’hui, les technologies contribuent pour près de la moitié des opérations du secteur.

Transactions marquantes :

– Le fond d’investissement Advent achète Morpho, la filiale de services de biométrie du groupe Safran, pour plus de 2 milliards d’euros

– Thalès acquiert Gemalto, leader mondial de la carte SIM, pour 4,8 milliards d’euros (soit un montant supérieur aux 4,3 milliards mis sur la table par Atos quelques jours auparavant)

Media

Une légère baisse des opérations marque l’année 2017 dans ce segment, mais l’activité est portée par la concentration et le développement dans le domaine du digital et des contenus.

Transactions marquantes :

– Altice acquiert la plateforme française de vidéos publicitaires Teads (technologie qui permet d’intercaler des pubs vidéos au sein des articles en ligne des médias numériques) sur la base d’une valorisation d’environ 285 millions d’euros

– Rachat du Groupe AB par le nouvel acteur français Mediawan pour 270 millions d’euros

Telecom 

Depuis plusieurs années, les rapprochements entre opérateurs expliquaient la dynamique du segment.

– Atteindre une masse critique pour faire face aux investissements importants dans les réseaux (passage de 4 à 3 opérateurs dans plusieurs pays européens).

– Convergence pour proposer aux abonnés une offre convergente (rachat de SFR par Altice en 2014).

– Accès à de nouveaux marchés (rachat de Cablevision par Altice).

Aujourd’hui, ces opérations d’envergure ralentissent chez les opérateurs, mais l’activité est marquée par les opérations sur les infrastructures.

Transaction marquantes :

– Prise de contrôle de l’opérateur irlandais Eircom par Illiad

– Vente de FPS à American Tower

– Cession d’un parc de sites de Bouygues Telecom à l’opérateur espagnol Cellnex pour 500 millions d’euros

– L’année 2018 devrait logiquement confirmer cette tendance avec la cession annoncée par Altice des tours de SFR et de Portugal Telecom.

Conclusion

Le secteur des TMT est donc encore très attractif pour ceux qui veulent débuter leur carrière en M&A. Le nombre de transactions devrait continuer à croître face aux défis des avancées technologiques et du numérique.

error: Content is protected !!