fbpx

Les films cultes qui parlent de finance

Nous vous offrons une sélection des films cultes qui parlent de finance. A voir absolument.

Le Loup de Wall Street

D’abord, Jordan Belfort est prêt à conquérir Wall Street. Avec une licence de courtier en poche. Et aussi les narines déjà pleines de cocaïne. Puis, ce jour d’octobre, un krach, le plus important depuis 1929, vient piétiner ses rêves de grandeur. En effet, c’est finalement à Long Island qu’il échoue. Et qu’il monte sa propre affaire de courtage. Il se spécialise dans la vente d’actions bas de gamme (penny stocks) à un ou deux dollars. Par conséquent, des actions qui, en réalité, ne valent presque rien. Mais avec 50% de commission pour le vendeur. Ce qui va permettre à Belfort et ses employés de gagner de l’argent rapidement. Et ceci sur le dos de petits épargnants ou de retraités modestes, bientôt endettés ou ruinés par sa faute. Ainsi, l’escroquerie va durer près d’une décennie, durant laquelle le golden boy va devenir multimillionnaire.

Sorti en 2013, Le Loup de Wall Street s’appuie sur une interprétation magistrale de Leonardo Dicaprio dans le rôle principal de Jordan Belfort.

Pour voir un extrait marquant du film : https://www.youtube.com/watch?v=cQ7jyg-iZtI

The Big Short, le casse du siècle

The Big Short raconte l’histoire d’une brochette de financiers qui ont décelé le caractère délictueux des prêts hypothécaires consentis à certains particuliers par les banques. En effet, ils ont vu venir l’énormité de la crise des subprimes qui allait éclater en 2008. Le film montre comment ces personnages, qui ont raison contre leur milieu, se positionnent à la fois professionnellement et moralement par rapport à ce qu’ils perçoivent comme une catastrophe annoncée. Ainsi, le réalisateur représente dans The Big Short, le casse du siècle l’avidité supposée de toute une génération de banquiers sans scrupules ainsi que les mensonges des agences de rating. On comprend mieux les excès de l’époque quand un des financiers va sur le terrain pour en savoir plus sur la qualité des crédits subprimes. Il interroge une pauvre strip-teaseuse, qui a acheté à crédit de nombreux biens immobiliers, influencée par de beaux parleurs.

Datant de 2015, ce film a une vraie ambition pédagogique. Véritable divertissement, il obtient même l’Oscar du meilleur scénario adapté.

Vous pouvez regarder un extrait marquant du film : https://www.youtube.com/watch?v=Ib3tK5LgyNE

Margin Call

Eric Dale, trader dans une grande banque d’investissement new-yorkaise, se fait licencier. Alors qu’il prépare son départ, il remet à son supérieur, Peter Sullivan, une clef USB contenant le dossier sur lequel il travaillait, en lui recommandant de se montrer prudent. Sullivan, en lisant les notes de Dale, découvre que la banque compte dans ses actifs une masse de produits financiers capables de l’acculer à la faillite. Commence alors une course contre la montre pour sauver l’entreprise. Le patron demande alors à ses traders de fourguer au plus vite à des pigeons le « plus grand sac d’excréments de l’histoire du capitalisme ». En l’occurrence, les excréments, ce sont des MBS. John Tuld est une combinaison de l’ex patron de Merrill Lynch (John Thain) et de celui de Lehman Brother (Dick Fuld).

Sorti en 2011, Margin Call raconte les dernières heures ayant précédées la faillite de Lehman Brother en 2008.

Pour retrouver un extrait marquant du film : https://www.youtube.com/watch?v=qZIdXqoFOSc

Wall Street

En 1985, Bud Fox, issu d’un milieu ouvrier et fraîchement diplômé, est un courtier en bourse junior dans la banque d’affaires Jackson Steinem & Co. à Wall Street. Il a un fort désir d’arriver rapidement au sommet et d’égaler les maîtres de la haute finance. De plus, il souhaite travailler avec son héros, Gordon Gekko, une légende de Wall Street. Pour cela, il appelle le bureau de Gekko 59 fois pour tenter d’avoir un rendez-vous avec lui. Et il arrive à le convaincre en venant lui rendre visite le jour de son anniversaire avec sa marque de cigare de contrebande favorite.

D’abord, impressionné par son culot, Gekko lui accorde un entretien. Puis, Bud lui propose ses actions. Mais Gekko n’est pas impressionné. Désespéré, celui-ci va dès lors profiter de la naïveté de Bud pour lui soutirer des informations stratégiques et confidentielles. Grisé par le pouvoir, la position sociale et le génie financier de Gordon Gekko, Fox ne tarde pas à comprendre que le prix est chèrement payé pour tout cet argent facile.

Sorti en 1987, ce film culte donne naissance au personnage de Gekko. Il est incarné par Michael Douglas, qui remporte pour ce film l’Oscar du meilleur acteur.

Gordon Gekko devant les actionnaires de l’entreprise Teldar Paper. « L’avidité… désolé, mais je ne trouve pas de mot plus pertinent, l’avidité est bonne, l’avidité est juste, l’avidité fonctionne. » Il rajoute « L’avidité est ce qui résume le mieux l’essence de notre esprit d’évolution. L’avidité, sous toutes ses formes : l’avidité pour la vie, pour l’argent, pour l’amour, pour le savoir… ». Il conclut « L’avidité est à la base de tout progrès humain. »

Vous vouvez voir un extrait marquant du film : https://www.youtube.com/watch?v=HraaYH-sJBI

Trader

Le film raconte l’histoire de Nick Leeson qui cause la ruine de la plus grande banque anglaise, la Barings au milieu des années 90,. Jeune trader de 24 ans, il spécule en secret sur la hausse des marchés financiers asiatiques des sommes faramineuses. Or, lorsque survient le tremblement de terre de Kobé, les marchés asiatiques subissent une chute brutale. Devant les pertes que cela engendrerait, Nick met énormément d’argent pour maintenir le cours de la bourse, qui s’effondre finalement la veille de son départ. Il s’aperçoit lors de son retour que sa tête fait la une des journaux et qu’il a provoqué la faillite de la banque. Le film se conclut par son arrestation par la police à l’aéroport de Francfort.

Sorti en 1999, ce thriller financier, tiré d’une histoire vraie, vaut surtout le coup pour l’histoire extraordinaire de Nick Leeson, et pour la performance de Ewan McGregor.

Pour voir le trailer : https://www.youtube.com/watch?v=7B8fGmKjNEM

Par conséquent, voilà quelques uns des films cultes qui parlent de finance, et qu’il faut voir et revoir !