fbpx

Comment répondre aux questions techniques lors d’un entretien en M&A ?

Les astuces pour réussir tes entretiens techniques

Tu viens de recevoir une notification. Oui, c’est un mail qui provient d’une banque en M&A à laquelle tu as postulée ces derniers jours. Moment de stress : s’agit-il encore d’un mail de refus comme ceux que tu as déjà reçus ces derniers mois, un autre « non » à ajouter dans le fichier de suivi que tu as construit, au point que cela en devient vraiment décourageant ?

C’est différent cette fois : cette banque t’invite à un entretien, en précisant que ton profil est « intéressant ». Tu ressens un sentiment de soulagement, presque de contentement. Enfin, une nouvelle positive ! Mais une inquiétude émerge, petite mais insistante : suis-je vraiment prêt(e) pour cet entretien ? Je n’ai jamais passé d’entretien en M&A. Le dernier entretien que j’ai eu était un cauchemar. Je n’y connais rien en questions techniques. Devrais-je essayer de repousser la date de l’entretien pour gagner un peu de temps de préparation ?

Par rapport à la dernière question, notre conseil est d’éviter cela de manière générale, parce que les banques recrutent très souvent en « rolling basis ». Ce qui signifie qu’elles arrêtent le process de recrutement dès qu’elles ont trouvé les bons candidats. Tu risques donc de ne pas passer l’entretien si tu décales trop la date. Par ailleurs, cela envoie un signal négatif aux recruteurs : pourquoi postuler chez nous si tu n’es pas prêt ?

Par rapport aux doutes sur les questions techniques en entretien, ne t’en fais pas – nous te guidons dans cet article. Nous parlons du rôle des questions techniques dans le process de recrutement. Nous évoquons l’approche pour bien répondre à ces questions lors de l’entretien et les sujets qu’il faut maîtriser en amont de tes entretiens.

Les questions techniques en M&A : qu’est-ce que c’est ?

Les questions techniques testent essentiellement ta maîtrise des concepts clés en finance d’entreprise, en particulier pour les fusions et acquisitions.

Concernant la place des questions techniques dans le process de recrutement, on note 3 éléments.

D’abord, tu dois t’attendre à des questions techniques à chaque tour d’entretiens. En moyenne, elles représentent environ les deux tiers de l’entretien. Ce qui se passe généralement pendant un entretien, c’est que tu passes les 5 à 10 premières minutes sur des questions de fit, avant que l’intervieweur ne passe aux questions techniques.

Ensuite, une différence à noter entre les process de recrutement de stagiaires en M&A en Europe continentale par rapport aux géographies anglophones : les questions techniques ont tendance à être beaucoup plus accentuées dans les premières que dans les secondes. Pour les entretiens de Summers dans les géographies anglophones, les questions techniques qui sont posées sont légèrement plus basiques que pour les entretiens de M&A en Europe continentale. Cependant, tu peux aussi rencontrer un intervieweur qui pose des questions extrêmement techniques dans le cadre de tes Summers.

Enfin, la meilleure chose à faire est alors de te préparer pleinement aux questions techniques – et de ne pas te laisser otage de la chance.

Comment répondre aux questions techniques pendant un entretien ?

Avant d’aborder les questions techniques auxquelles tu dois te préparer, examinons quelques conseils généraux sur la manière d’y répondre lors de tes entretiens.

i) Être structuré – pas général ou désorganisé. Des réponses imprécises sont presque toujours un facteur de veto lors d’un entretien. N’oublie pas que l’entretien est une courte fenêtre pendant laquelle les recruteurs évaluent si tu es prêt à répondre à un client et à évoluer de manière efficace en tant que membre de l’équipe.

En règle générale, nous te suggérons de répondre aux questions techniques en commençant par une phrase de synthèse (« Il existe 3 méthodes comptables de consolidation »). Ensuite, tu peux poursuivre ta réponse en passant systématiquement en revue les éléments mentionnés dans le résumé (« Le premier est… Le deuxième… Le troisième… »). Un bon moyen de structurer ta réponse consiste à numéroter tes points, ce qui permet à l’intervieweur de suivre plus facilement ta réponse.

ii) Répondre uniquement à la question posée. Une erreur clé que font les candidats pendant les entretiens est de mentionner plus que ce qui est demandé. Le danger est alors de s’exposer à d’autres questions, souvent sur des points où tu n’es pas parfaitement à l’aise.

Supposons par exemple que la question posée soit : « Quelles sont les étapes d’un DCF ? ». Si ta réponse commence par : « La première étape consiste à calculer le FCFF sur une période de prévision, qui est généralement de 5 ans… ».

N’oublie pas que l’entretien a pour but d’évaluer l’étendue de tes connaissances techniques et de voir comment tu pourrais réagir en situation de stress. La réponse donnée est certes légitime, mais le dernier morceau de la phrase – la durée générale de la période de prévision – n’était pas strictement nécessaire pour répondre à la question. Et donc l’intervieweur – en particulier celui qui joue le « bad cop » – pourrait bien sauter sur la dernière partie de ton premier point, et intervenir immédiatement : « Dans quels cas la période de prévision DCF serait-elle autre que 5 ans ? » Et là, l’entretien se dirige vers un point plus spécifique et compliqué que la question initiale.

N’oublie pas – l’entretien est un jeu qui permet au recruteur de sonder les faiblesses du candidat. Cependant, en tant que personne interrogée, tu peux également façonner le déroulement de l’entretien en fonction de ce que tu dis.

En tant que tel, notre conseil pour traiter les questions techniques lors des entretiens est de jouer en toute sécurité. Répondre uniquement à la question posée et éviter de mentionner des éléments additionnels qui pourraient être contestés par l’intervieweur.

iii) Ne pas donner une réponse dont tu n’es pas sûr à 100%. Cela fait suite à ce que nous avons dit à propos de la sécurité. Tout ce que tu dis lors d’un entretien peut être contesté. La tentation d’afficher l’étendue de tes connaissances peut se retourner contre toi si tu n’es pas en mesure de répondre aux questions de « follow up » des recruteurs. Évite de donner des munitions à l’intervieweur en mentionnant quelque chose qui te ferait paraître intelligent, mais que tu n’es pas entièrement capable d’expliquer.

Par exemple, si on te demande : « Comment calculer le coût du capital ? », et tu commences ta réponse en disant « Il existe différentes façons d’estimer le coût du capital, mais la formule généralement utilisée est le WACC… ». Ici, l’intervieweur peut te mettre au défi, en te demandant quelles sont les autres méthodes que tu connais. C’est très bien si tu es en mesure de répondre à la question. Si ce n’est pas le cas, cependant, une question tout à fait simple (indice : si tu es face à cette question, mentionne tout de suite le WACC. C’est la formule qui est utilisée en M&A) se transforme potentiellement en quelque chose de plus complexe et à ton désavantage.

iv) Ne pas avoir peur de dire que tu ne sais pas. Les intervieweurs préfèrent de loin les candidats qui ont l’humilité de reconnaître leurs limites dans leurs connaissances. De toute évidence, dire que « je ne sais pas » en réponse à des questions fondamentales (par exemple, les différents éléments du bridge) est immédiatement éliminatoire. Cependant, puisque les recruteurs te testent, si tu reconnais que tu ne connais pas la réponse à une question plus complexe – nous l’acceptons.

Quels sujets faut-il réviser pour les questions techniques ?

Nous passons maintenant aux sujets sur lesquels tu seras testé lors de la partie technique de tes entretiens.

Pour tes entretiens M&A, tu seras interrogé sur les domaines suivants: i) Comptabilité ii) Bridge EV-EQ iii) Valorisation iv) Mergers v) LBO. Plus précisément, les aspects clés sur lesquels se concentrer pour chacun de ces sujets sont :

• Comptabilité

  – Connaitre et comprendre les 3 états financiers

  – Quels sont les liens entre les 3 états financiers ?

  – Méthodes de consolidation comptable

• Bridge

  – Valeur des capitaux propres vs valeur d’entreprise

  – Les différents éléments du « bridge »

• Méthodes de valorisation

  – Les méthodes analogiques : comparables boursiers et transactions précédentes

  – Que sont les méthodes analogiques ?

  – Les grandes étapes de la valorisation par les multiples

  – La méthode intrinsèque : actualisation des flux de trésorerie

  – Qu’est-ce que la méthode DCF ?

  – Les grandes étapes de la valorisation par actualisation des flux

• Les analyses sur les merger

  – Principes des fusions et acquisitions

  – Analyse de relution / dilution

  – Impact d’une acquisition sur la valeur d’entreprise

  – Exercices

• Les analyses sur les LBO

  – Principes sur les LBO

  – Etapes d’un LBO

  – Financement du LBO

  – Exercices

Tu trouveras ici une présentation qui examine un exemple de question / réponse dans chacun des domaines mentionnés ci-dessus, ainsi qu’une liste indicative de questions à préparer.

Si tu souhaites avoir une préparation exhaustive à toutes les questions et concepts techniques testés lors des entretiens, tu peux suivre notre Pack Corporate Finance  qui a été développé sur la base de notre expérience en tant que recruteurs chez Lazard. Dédans il y a un cours dédié aux questions techniques, où nous déroulons les principales questions posées et expliquons comment y répondre (que dire et comment le dire).

Nous espérons que le sujet des questions techniques dans un entretien en M&A est moins opaque maintenant. Si tu as des questions, n’hésite pas à nous contacter. Nous te souhaitons bonne continuation et plein de réussites !

**********

Le Pack Corporate Finance est accessible pour seulement 24,99€ / mois sans engagement, et comprend, à part le cours sur la modélisation financière sur Excel, les cours sur les questions techniques et fit pour réussir vos entretiens en M&A, Private Equity et finance d’entreprise.

500 étudiants se sont formés avec nous, et nous avons aidé nos étudiants à intégrer plus de 50 banques, fonds, et sociétés dans la finance.

Abonnez-vous dès maintenant : https://school-fr.training-you.fr/